1

Couple âmes jumelles non conscient ou relation karmique ? mythe ou réalité ?

Cela fait un moment que je souhaitais écrire cet article pour tenter d’apporter mon éclairage et mon expérience sur cette idée d’âmes jumelles. Cette notion, circule énormément sur le net et exerce sur beaucoup de personnes une grande fascination. Notamment auprès des femmes ! Et cela peut s’avérer potentiellement dangereux, suivant l’interprétation qu’on en fait, notamment si l’on conçoit ce concept comme le fait qu’une autre personne vous convienne parfaitement et vous complète en tant que moitié, supposant alors, que vous trouverez l’unité et la sécurité grâce à cette personne qui est votre double parfait !

Suivant certains écrits, certains considèrent que les âmes sont deux moitiés qui ensemble forment une unité. Cette notion suggère donc, non seulement que vous êtes incomplets, mais aussi que dans votre essence, vous êtes homme ou femme. Ce qui n’est pas très « sain » d’un point de vue spirituel. Cela vos rend dépendants de quelque chose qui est à l’extérieur de vous. Elle dénie l’origine divine qui implique que vous soyez tout, homme et femme, et que vous êtes entiers et complets en vous-mêmes.
Le courant « New Age » s’empare insidieusement de certaines vulnérabilités et cette histoire de flamme/âme jumelle, peut faire beaucoup de mal. J’entends dans ma clientèle, certaines femmes qui me disent avoir été prévenues que rencontrer sa flamme jumelle ce n’était pas de tout repos. La relation est « passionnelle », destructrice…. On parle de relation forte qui détruit tout sur son passage, qui fait souffrir, de relation impossible à vivre. Si cela fait souffrir, si c’est destructeur, alors c’est votre flamme jumelle ! sous entendu : restez avec lui, accrochez vous !?

Je ne dis pas que ça n‘existe pas. Car je pense être moi-même dans une relation de couple type « âmes jumelles » mais pour être honnête, je m’interroge sur le sujet et suis interpellée par les divergences de certaines lectures. Il me semble important de faire preuve de discernement. Il ne faudrait pas, sous prétexte qu’on vous a dit que vous étiez avec votre flamme jumelle (à ce sujet, il n’y a que vous qui pouvez le ressentir) que cette rencontre vous maintienne dans des schémas aigus de souffrance et de dépendance toxique ! si tel est le cas, et que les choses n’évoluent pas vers l’équilibre, et l’apaisement, il est temps de réagir, voir de fuir cette relation. Oui, même si c’est difficile et que ça remue beaucoup de choses, cela ne ressemble pas à la description d’une relation ou d’un couple âme jumelle !

C’est à ce niveau qu’il faut être vigilants, et ne pas confondre avec une relation karmique qui demanderait peut être à être « transmutée et liquidée » pour passer à un lien plus « bénéfique » pour vous. Par rapport à ma propre expérience, voici comment je perçois les choses :
Les relations humaines, lorsqu’on vit en couple d’âmes jumelles « non conscient » sont certes compliquées et complexes. Au début,  tout va bien, puis arrive un moment où les choses « dérapent » sans comprendre pourquoi ni ce qui se passe. Etant donné que l’on n’a pas la conscience de ce lien particulier. La confusion est grande de se croire embarqués dans une relation toxique de type « karmique. » Ou encore dans une relation conflictuelle. Il n’est pas rare que les 2 « jumeaux » se disputent, vivent des problèmes de communication, comme dans n’importe quel couple, et que le lien se dégrade amenant souffrance, ressentiment, colère, tristesse, rejet, regret …

Car lorsque les deux « âmes jumelles »ont choisi de se rencontrer et de former un couple (ou pas) sans connaitre consciemment la tonalité de leur vibration, vient un moment où une 1ère vague se soulève cherchant à emporter dans son sillage tout ce qui n’est pas « amour véritable » mettant en lumière tous les mécanismes de l’égo et les empreintes émotionnelles nécessitant guérison. C’est une situation inconfortable où les blessures intérieures commencent à apparaître, laissant place à une phase de destabilisation, en général plus prononcée chez celui que l’on nomme « le runner », dont l’âme, en réalité, cherche à entrer dans le réalignement avec la source. Passage assez« tsunamique »  il faut bien l’admettre, mais nécessaire pour entamer ce processus de nettoyage et de libération… Il est alors difficile de retrouver une sécurité sur le plan sentimental après une telle expérience et de trouver équilibre dans le couple. Souvent une séparation s’avère nécessaire, séparation initiée à la demande du « runner » qui a tendance à s’échapper et à fuir dépassé par la situation et ce que lui renvoie le « chaser ».

Le chaser n’a d’autre choix que de s’incliner (par amour) pour intégrer lui aussi les conséquences d’une telle désillusion ! C’est aussi l’occasion où il sera amené à poser des limites et apprendre à entrer dans le détachement. « la crise » peut être provoquée par des éléments extérieurs : rencontre, choc émotionnel, deuil etc… elle fait apparaître par couches successives, toutes les illusions. Les masques tombent se fracassant lourdement sur ce que nous aurions préféré ne jamais voir ni en elle, ni en lui !
La difficulté va être d’intégrer cette part d’ombre et de panser les blessures non guéries qui surgissent à ce moment comme : l’abandon, le rejet, la trahison… la séparation physique réactive en puissance la notion du manque et de la fusion originelle. C’est un déchirement interne, une sensation de vide, voir une sorte d’amputation intérieure. Commence une traversée douloureuse qui s’apparente à ce que l’on appelle « la nuit noire de l’âme « , le corps peut manifester des symptômes : fatigue, réveils nocturne, douleurs diverses, manque de concentration, d’ancrage…c’est un chaos, un temps nécessaire à une future « renaissance » pour se ré-approprier les parcelles divines que l’on projetait sur l’autre et que l’on ne voyait pas en soi.

A ce stade, un travail de libération des mémoires karmiques est vivement conseillé, tout comme une aide thérapeutique pour la guérison de l’enfant intérieur et le réalignement énergétique. Le couple âme-jumelle « non conscient » sera amené à voir au-delà des apparences, à se remettre en question,  à pardonner pour se reconnecter à sa dimension divine et ainsi « commencer » à entrer dans l’amour de soi. 
Une fois qu’il est passé par tous les hauts et les bas de la dualité, que cette 1ère vague a entraîner certains parasites et détritus de l’égo il y a un moment plus ou moins long, où les 2 jumeaux se rencontrent à nouveau. Une union est à nouveau possible, si vous «étiez déjà en couple, un nouveau couple dans le couple surgit; ce qui ne va pas épargner la dualité  et d’autres vagues plus ou moins houleuses, d’autres séparations sont possibles, car l’égo résiste au processus d’éveil .

Mais peu à peu, dans l’énergie et l’apparence de votre âme jumelle, et parce que vous avez fait ce travail de nettoyage, vous commencez à reconnaître une part très profonde de vous-mêmes, votre essence au-delà de la dualité.  En fait, vous rencontrez votre âme jumelle lorsque vous transcendez la dualité, lorsque vous vous identifiez à nouveau avec le Dieu en vous qui est entier, indivisé et capable de prendre toute forme ou apparence.
Votre jumeau étant un cadre de référence pour vous, il vous transporte au-delà des croyances limitées et des blessures que vous avez absorbées lors de cette vie et des précédentes.
Vous vous libérez de part votre votre travail thérapeutique, grâce auquel vous pouvez intégrer ce reflet de vous en votre jumeau ; c’est comme un rappel et ça n’a rien à voir avec la dépendance émotionnelle. Votre « nouvelle rencontre » dans ce couple, fait de vous, deux individus plus forts et plus conscients de leur Divinité.
La spiritualité prend davantage de place au sein du couple et chacun poursuit un parcours pour avancer « en conscience » vers la guérison de ses blessures …Le couple vit «normalement » son quotidien dans une vision spirituelle de la vie. Partage normalement avec ses proches tout en devenant plus vrai et authentique. Chacun se soutient dans le respect et l’amour mutuel dans un but de croissance personnelle et d’union sacrée.
Dans ce processus, des dons psychiques et capacités extrasensorielles apparaissent. Le lien avec l’invisible et autres plans de conscience et très présent.

Dans le couple, il est question d’aide à autrui, d’amour, de respect, d’entraide, d’authenticité, de positivité, d’humanité .
Les 2 jumeaux se sentent inspirés à ancrer les énergies d’amour et d’unité sur la terre et elles le font d’une manière qui correspond à leurs talents et aptitudes personnelles et uniques.
A la différence avec une relation karmique, où il y a retrouvailles d’âmes, comme pour beaucoup de couples, vous pouvez avoir des hauts et des bas, mais « en toile de fond », il y a un respect mutuel qui perdure entre vous, et la relation n’est jamais dégradante, ni violente, ni humiliante, ni malsaine ! 

Autre indice : vous ressentez l’un comme l’autre un éveil vers le Divin, une connexion avec les plans de lumière, vous échangez à ce sujet, vous ressentez une envie forte d’évoluer dans l’amour. Vous vous aimez en acceptant la différence et la personnalité de l’autre.

Alors mythe ou réalité les âmes jumelles?

La vérité vous appartient, mais selon moi tant que l’on ne fusionne pas avec soi-même, et son essence divine, on ne peut que se sentir vide, on ne peut former de couple stable si on n’a pas fait de mariage divin à l’intérieur de soi. Ce mariage intérieur ne peut se faire qu’avec le désir de mieux se connaître et de faire un « voyage vers soi », un voyage vers l’Amour en soi.

Et peu importe que l’on soi en couple âmes soeurs, flammes jumelles ou autres. L’essentiel étant d’être heureux et de se sentir en harmonie. C’est tout le bonheur que je vous souhaite.

Avec tout mon amour,

!cid_A64C9F3A-497C-4510-A637-80FE1464EA84@home

STAGE ENFANT INTERIEUR

les 10, 11 et 12 mars 2017

Stage : De l’enfant intérieur à l’amour

« s’accueillir pour mieux s’aimer »

 3 jours pour se connecter à l’enfant en soi, le découvrir, l’apprivoiser, le libérer, l’aimer.

Nous avons tous en nous un petit enfant intérieur qui porte les blessures de l’âme.  L’enfant intérieur symbolise ce qu’il y a de plus fragile et blessé en soi.  Mais il symbolise aussi tous nos dons innés : joie de vivre, émerveillement, créativité… En écoutant l’enfant en soi, en le rassurant, le câlinant, chaque adulte peut permettre à cet enfant de se libérer et de développer les ressources et forces vives, le menant à son accomplissement.

 

DÉROULEMENT DU STAGE :

Je vous propose un stage de 3 jours durant lequel vous irez à la rencontre de votre histoire de vie ; pour mieux comprendre vos freins et difficultés et en découvrir les causes subtiles.  Vous apprendrez, à entrer en contact avec votre enfant intérieur, afin de commencer à établir un lien avec lui pour lui prêter l’attention bienveillante dont il a manqué. Vous écouterez ses peines comme ses besoins, vous apprendrez à identifier le/la blessure fondamentale qu’il a subit pour pouvoir la panser et commencer un travail de libération.  Vous redonnerez aussi la parole à sa spontanéité, son imagination, sa créativité…pour en nourrir l’adulte.

En bonus : une séance pour que vous puissiez découvrir ce que vous portez de votre conception pour pouvoir vous libérer de ces empreintes (si elles ont été limitantes) et  vous remplir du positif dont vous avez besoin.

 

Ce stage va vous aider à  :

  • Travailler la confiance en soi
  • Faire preuve de bienveillance envers soi-même
  • Lâcher-prise
  • Accepter sa vulnérabilité
  • Se reconnecter avec vos besoins et vos émotions et oser les exprimer
  • S’envoyer de l’amour : apprendre à s’aimer soi-même. Donner et recevoir de manière harmonieuse
  • Se libérer des croyances limitantes et parasites
  • Consoler l’enfant intérieur qui s’est senti abandonné
  • Se réaligner en faisant des choix qui vous conviennent mieux
  • Avoir l’envie d’aimer d’une façon plus juste et saine
  • Pardonner à vos parents et à vous pardonner
  • Restaurer l’estime de soi
  • Se respecter soi-même (ses envies, ses besoins, ses goûts…)
  • Accueillir la vie avec foi, sans résistance

 

Grâce à des techniques spécifiques, et un accompagnement thérapeutique bienveillant,  ce stage permet d’entamer une libération des mémoires, croyances  et mécanismes qui entravent l’épanouissement de l’être. Vous découvrirez par vous-même, comment vous avez vécu ces moments, les émotions et les interprétations que vous avez gravées à cet instant, et toutes les conséquences sur votre vie.

Vous comprendrez par vous-même, grâce à  votre sagesse intérieure, que vous pouvez interpréter tout à fait différemment l’évènement, ce qui vous permettra de vous libérer de votre blessure  intérieure et de toutes ses conséquences.

Une invitation à la réconciliation pour pouvoir devenir celle ou celui que vous êtes au plus profond de vous. 

 

Outils utilisés :

  • Expression verbale, échanges au sein du groupe,
  • Tirages de cartes
  • Techniques régressives,
  • Relaxation/visualisation
  • Guidance médiumnique personnelle
  • Soin énergétique collectif
  • Expression non verbale/ArtThérapie  : expression corporelle, modelage, mandala, dessin/peinture intuitive, écriture, auto-louange,
  • Rituels et actes symboliques
  • Contact avec la nature
  • Naissance symbolique

(liste non exhaustive)

 

DATE : 3 jours du 10 au 12 mars 2017

HORAIRES : 9h30 12h30 –  14h00 18h00

LIEU : domaine les Abbatiales- Impasse de Kerdréan -56400  Le Bono

TARIF : 280 euros le stage

Hébergement en pension complète en supplément :

Prix en demi double par nuit par personne: 68 euros * 2 = 136 + 13 euros le repas du dimanche soit 149 euros par personne

Sup single: 21 euros par nuit, soit 149 + 21 + 21 = 191 euros

inscriptions par :  mail elena@vannes-sophrologie.fr ou tél : 06 82 42 86 45

 Bulletin inscription enfant intérieur

6a8cae96e8ab46c5873328aebb64887d

Vivre ses rêves ou rêver sa vie ?

 

Comment vous sentez vous aujourd’hui ? Dans  quel état d’esprit êtes-vous? Etes-vous heureux et enthousiastes devant cette journée qui commence ? Etes-vous serein et confiant, à la poursuite d’un de vos rêves ou plutôt triste et déprimé parce que vous avez l’impression de tourner en rond, prisonnier d’une vie qui n’est pas celle que vous espériez ou dont vous aviez rêvé ?

Avoir une raison d’être, un rêve que l’on ressent au plus profond de soi, influence très fortement notre approche face à chaque journée. Se lever le matin en sachant que cette journée nous rapproche toujours plus de ce qui vibre dans notre cœur est tellement plus agréable.

Au plus profond de vous se nichent des aspirations, des appels de l’âme. Chaque personne a des rêves !

Mais notre vie est la conséquence de nos pensées et de nos décisions. Vous pouvez faire le choix de changer votre vie. De mettre en marche un processus de transformation, de changement de direction. Vous pouvez commencer l’accomplissement du rêve dès maintenant. !

Alors quand est-il de vos rêves ?  Que feriez-vous avec votre vie si vous aviez l’assurance absolue de ne pas faillir ?

Une étude a été faite auprès de personnes très âgées. On leur a posé la question suivante : ‘’Que feraient-ils de différent, s’ils pouvaient refaire leur vie ? » La grande majorité a répondu en disant qu’ils prendraient plus de risques et feraient plus de choses qui auraient un impact après leur passage sur cette terre.

Aujourd’hui, c‘est votre journée ! Vous avez la possibilité de rêver votre vie ! la possibilité de mettre en place un projet juste pour aujourd’hui !
Je vous encourage à écrire et à faire la liste des choses que vous aimeriez réaliser, les choses qui brûlent au fond de votre coeur depuis très longtemps.
La clé de la réalisation de vos rêves se trouve en vous !

Choisissez de croire en vos rêves, d’y mettre toute votre énergie et vos talents.
Dressez-en la liste et regardez-les avec détermination.
D’une façon ou d’une autre, même si vous ne savez pas encore comment, si vous croyez vraiment en la beauté de vos rêves, ils se réaliseront …

«Si vous pouvez l’imaginer, vous pouvez le faire,
Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le devenir »
 
William Arthur Ward

De tout coeur, Eléna

******

Voici quelques clés  et aspirations qui peuvent donner le coup de pouce nécessaire   extrait du livre de Alain Rosier « comment donner vie à vos rêves »  :            

Se focaliser sur le positif

La démarche à suivre : Se dire que ce que l’être humain est capable d’imaginer est réalisable. Ce qui existe aujourd’hui a déjà été imaginé. Tout de suite, on se dit que si quelqu’un a pu avoir l’idée d’aller sur la lune et que cela a pu être fait, changer de boulot devrait largement être faisable. Bref, on relativise et on glisse du négatif vers le positif. Au lieu de se dire « Jamais je n’y arriverai », on préfère « Voici un défi ». Même les échecs doivent être perçus comme des apprentissages.

Enfin, il faut être conscient que derrière la peur, il y a toujours un désir caché. Par exemple la peur d’échouer cache un désir de réussite. Une fois que l’on sait ça, il est plus simple de passer du négatif au positif.

L’écueil à éviter : Se dire que de toute manière c’est impossible, et qu’on n’y arrivera jamais. Voir toujours les événements du côté négatif, et se laisser dominer par la peur. 

 

Croire en soi et en son potentiel

La démarche à suivre : Les grands hommes ont toujours cru en leurs projets. De Beethoven à Bill Gates en passant par Yannick Noah , tous avaient un but. Même lorsqu’ils ont dû passer par d’autres choses en attendant, ils n’ont jamais perdu de vue leur objectif. Charlie Chaplin par exemple, a toujours su qu’il voulait être comédien, et même lorsqu’il était vendeur de journaux ou fabricant de jouets, il n’a oublié son dessein final. Acquérir la certitude absolue d’atteindre un but donne les moyens d’y accéder : à force de se mettre dans la peau d’un personnage, on finit par le devenir ! L’important est donc de ne jamais oublier là où l’on veut aller et de croire en son potentiel.

L’écueil à éviter : On a souvent tendance à se dire qu’on aimerait bien se lancer dans tel ou tel projet mais on a peur de ne pas être à la hauteur ou tendance à penser que ce n’est pas notre destinée. 

 

Connaître ses acquis

La démarche à suivre : Apprendre à mieux se connaître.  Faire un « état des lieux » c’est-à-dire faire le point sur ce que nous avons, ce qui nous manque et ce qu’il va falloir acquérir pour réaliser son rêve.

Si je veux être présentatrice télé, je peux me demander si j’ai une aisance pour m’exprimer et si j’ai la curiosité nécessaire pour être douée dans ce métier. Ce qui me manque, ce sont des relations dans le milieu qui pourraient m’aider. Il va donc falloir que j’y remédie.

L’écueil à éviter : Se lancer dans une voie qui paraît être celle qui nous convient alors qu’on n’a pas les capacités. Par exemple, se fixer comme objectif d’être présentateur télé alors qu’on est extrêmement timide.

Appliquer la Loi d’attraction

La démarche à suivre : Lorsque l’on est de bonne humeur, on attire des personnes qui sont dans la même énergie que nous. L’idée est vraiment de se centrer sur ses succès, pour en générer d’autres. En agissant positivement, les éléments extérieurs répondent de manière positive. En ayant plus de patience, on s’énerve moins facilement, et les choses glissent d’elle-même.

L’écueil à éviter : Plus on est dans une dynamique, plus on génère des événements en adéquation avec celle-ci. Autrement dit, lorsque l’on se lance dans une spirale d’échec, on l’attire aussi. Par exemple, lorsque l’on se lève de mauvaise humeur, on est déjà prêt à recevoir toutes les tuiles du monde sur la tête. On renverse le café, on accroche la voiture, on fait planter l’ordinateur…

Se projeter

La démarche à adopter : Pour mener un projet à bien, il est important de savoir exactement où l’on veut aller. C’est essentiel pour la motivation. Pour se mettre en condition, on peut s’imaginer réussir. On se visualise en ayant atteint son but et on essaye de ressentir ses émotions une fois le problème résolu. Grâce à cet exercice, on peut avoir une idée des situations concrètes que l’on pourra vivre et les effets que ce nouvel état aura sur nous. En effet, une fois que l’on a identifié ces points précis, on peut ensuite reproduire l’attitude (physique et mentale) que l’on a pu identifier lorsque l’on s’est projeté. Par exemple, si l’on veut faire renaître son couple, on peut s’imaginer en grande complicité avec son conjoint, en train d’inviter des amis à dîner, de réaménager sa chambre à coucher…et d’un coup, on ressent de la douceur, du désir.. la machine est lancée !

L’écueil à éviter : On sait plus ou moins ce qu’on veut (changer de travail) mais on ne sait pas comment atteindre ce but. Du coup, on rumine dans son coin et on tourne autour du projet sans jamais avancer car on ne sait pas par où commencer.

 

Ne pas baisser les bras après un échec

La démarche à adopter : Ne jamais perdre de vue l’endroit où l’on veut aller et fixer ce but. Il ne faut surtout pas se focaliser sur l’échec mais au contraire le voir comme un apprentissage de plus qui nous mènera vers la réussite du projet. Comme sur l’autoroute, lorsque l’on veut dépasser un camion et que l’on est trop fixé dessus, on finit par dévier vers lui. Il faut donc toujours regarder loin devant pour bien éviter le camion. Il en est de même pour l’échec : il ne faut pas le fixer. Il faut regarder l’objectif final pour pouvoir le dépasser.

L’écueil à éviter : On veut réaliser quelque chose, mais un obstacle s’est mis en travers de notre route. On a raté un examen, échoué à un entretien… et on se dit que ce métier n’était finalement pas fait pour nous, qu’il vaut mieux passer à autre chose…

Imiter quelqu’un qui a réussi

La démarche à adopter : Au lieu de se croire moins chanceux ou moins capable, mieux vaut essayer d’analyser le comportement de cette personne et comprendre ce qui fait qu’elle a du succès. L’idée n’est pas de s’approprier le projet d’un autre mais sa manière de réussir .

Il faut donc assimiler la méthode et la faire évoluer. Par exemple, lire des biographies de personnes célèbres que l’on admire peut -être un bon début.

L’écueil à éviter : Il est facile de se dire que la personne qui a réussi a eu de la chance, ou est plus intelligente, plus douée…

 

Trouver un but ambitieux mais atteignable

La démarche à adopter : Il faut donc imaginer un but ambitieux qui nous pousse vers l’avant (faire du sport 3 fois par semaine) mais pas inaccessible (perdre 20 kilos en 15 jours). Toujours se dépasser mais jamais se démoraliser avec des ambitions trop grandes. 

L’écueil à éviter : Se fixer des objectifs trop petits, qui n’offrent pas assez de motivation, ou au contraire trop lointains, qui augmentent le risque d’abandonner.

 

FORMATION REIKI 1 niveau 1

LES 18 et 19 février 2017

De touts temps et dans  toutes les traditions , des pratiques d’aide par imposition des mains ont existé. Le Reiki est une très ancienne méthode de transmission d’énergie mais aussi de développement spirituel.

venez découvrir cette approche facile à apprendre et à pratiquer!  pour votre plus grand bien et celui de vos proches….

enseignement en petit groupe et en toute convivialité au cabinet .

tout le programme sur le lien :

http://vannes-sophrologie.fr/reiki-1/

FORMATION THERAPIE ENERGETIQUE

COMPLET ! pour cette formation qui démarre les 4 et 5 février prochains !

Cette formation en 3 modules intensifs (8 jours) est pour vous si vous souhaitez avoir des techniques de soins énergétiques ?
si vous avez envie de développer vos ressentis, votre intuition ,

si vous vous sentez interpellé par la médiumnité, les guides de lumière...

 

vous trouverez tout le programme en cliquant sur ce lien :

http://vannes-sophrologie.fr/soins-energetiques-et-mediumnite/

ou en vous rendant dans l’onglet « formations »

 

une autre  session sera mise en place à la rentrée  soit en semaine soit en week-end,  si nombre de participants suffisants.

Vous pouvez me contacter au 06 82 42 86 45 ou m’envoyer un mail à elena@vannes-sophrologie.fr